Une nouvelle gare SNCF et un Pôle d’Échanges Multimodal à Frontignan la Peyrade en 2028 !

A l’issue du Comité de pilotage du Pôle d’échanges multimodal (PEM) de Frontignan la  Peyrade, Carole Delga présidente de la Région Occitanie et Michel Arrouy maire de  Frontignan, accompagnés de François Commeinhes, président de Sète Agglopôle Méditerranée ont présenté ce jeudi, lors d’un point presse, le projet du futur pôle d’échanges multimodal imaginé par la commune pour faciliter la mobilité des habitants  du territoire au quotidien.  

Chaque jour, ce sont près de 2 000 voyageurs qui fréquentent la gare de Frontignan. Ils bénéficient depuis 2020 pour leurs trajets quotidiens d’un service augmenté, la Région ayant  porté le nombre de train reliant Montpellier à Sète de 54 à 68 dessertes quotidiennes.  

Aux côtés de la Ville de Frontignan la Peyrade, la Région Occitanie, l’Agglomération de Sète,  le Département de l’Hérault et l’Etat ont souhaité engager une nouvelle étape avec la création  d’un pôle d’échanges multimodal, moderne et accessible, sur l’ancienne friche industrielle d’Exxon Mobil.  

Actuellement implantée au cœur du centre-ville, la gare de Frontignan ne répond plus aux  besoins actuels des voyageurs et nécessitait d’être mise aux normes d’accessibilité pour les  personnes à mobilité réduite.  

Depuis 2017, 1M€ ont été consacrés aux études de faisabilité et d’opportunité, dont 345 700€  ont été financés par la Région, 258 800€ chacun par la Ville de Frontignan, le Département de  l’Hérault et Sète Agglopôle, 31 700€ par l’Etat et 17 000€ par le groupe SNCF. Les études opérationnelles du PEM seront lancées d’ici la fin de l’année, pour une  livraison du projet souhaitée en 2028. Il comprendra notamment une nouvelle gare SNCF, de nouvelles voies et arrêts de bus dédiés, des parkings et stationnements automobiles mais  aussi cyclistes, des aménagements piétonniers ainsi que des espaces publics et tout le  mobilier nécessaire. 

Plus largement, l’implantation de la nouvelle gare sur l’ancienne friche d’Exxon Mobil, s’inscrit  dans un projet de requalification et d’urbanisation de cet espace. A terme, en plus du  PEM, seront aménagés : un parking de 150 places, une passerelle permettant de relier la gare au centre-ville, une zone d’activité ainsi qu’un parc paysagé.  

« Comme partout sur le territoire, la Région est aux côtés des collectivités pour répondre aux  besoins des habitants et leur apporter des solutions concrètes pour améliorer leur mobilité. Si  nous voulons convaincre les habitants à délaisser leur voiture au profit du train, il faut des  infrastructures modernes et confortables, des trains à l’heure et accessibles. Concernant  l’offre, nous avons déjà rajouté 14 trains chaque jour, la future ligne nouvelle Montpellier – Perpignan permettra de proposer de nouveaux sillons et donc de proposer plus de trains.
Plus qu’une nouvelle gare, ce projet de pôle d’échanges multimodal permettra également de  reprendre possession d’un espace en pleine revitalisation et d’offrir de nouveaux  aménagements de qualité au territoire. » Carole Delga, présidente de la Région Occitanie

« Depuis notre élection, nous n’avons eu de cesse de porter ce projet de PEM auprès des  principaux partenaires et instances afin de nous accompagner dans sa réalisation. C’est  désormais chose faite avec la prise en charge par la Région-que je remercie- de ce projet  structurant pour notre territoire et sa population. Ce PEM s’inscrit en effet dans le cadre d’un aménagement durable du territoire, qui verra aboutir d’autres projets d’envergure à proximité du site, notamment à travers les aménagements du quai Voltaire, la future passerelle  enjambant le canal, la création d’un pôle culturel (cinéma, restaurant, etc.) ainsi que l’installation d’entreprises et d’activités économiques orientées vers la transition écologique et  les loisirs. » Michel Arrouy, maire de Frontignan la Peyrade et conseiller communautaire. 

« Le projet d’aménagement du pôle d’échanges multimodal de Frontignan, dans la continuité  de celui de Sète en voie d’achèvement, s’inscrit parfaitement dans la volonté de l’agglomération de développer les transports en commun à l’intérieur du territoire comme avec les intercommunalités voisines. C’est donc sans hésitation que Sète Agglopôle Méditerranée s’inscrit au côté de la ville et ses partenaires et de l’Etat dans le cadre du fonds vert dans cette  réalisation importante pour développer le transport ferroviaire en même temps qu’elle participe  à l’aménagement urbain de la commune ». François Commeinhes, président de Sète  Agglopôle Méditerranée, maire de Sète.