Education

La parentalité au cœur du projet éducatif de la Ville

EDUCATION_ECOLE_TERRES_BLANCHES_PANNEAU_CRAYON_SIGNALITIQUE

A Frontignan la Peyrade, la 1ère adjointe au maire est également en charge de l’éducation et de la parentalité. Une délégation qui révèle clairement l’importance accordée à l’éducation, mais aussi le choix politique d’une Ville soucieuse d’associer les familles à la réussite scolaire de tous les enfants, élément clé de son projet éducatif territorial. Une volonté également mise en lumière par la Direction éducation et parentalité, qui remplace l’ancienne Direction enfance-jeunesse, et qui compte une coordinatrice dédiée.

La Ville a inscrit le soutien à la parentalité parmi ses priorités en matière de politique locale, dans une logique de valorisation du rôle éducatif des parents nécessaire au développement et à l’épanouissement de l’enfant. Il passe par un accompagnement pluridisciplinaire, notamment dans les domaines éducatifs, sociaux ou encore financiers, basé sur l’écoute et l’orientation des familles vers les services adaptés à leurs besoins et à leurs questionnements.

Dès 2012, la Ville a mis en place un diagnostic de ses actions dédiées à la parentalité, pour déterminer les besoins des familles et ceux des services. Sa mise à jour en mars 2016 a également été l’occasion d’une première prise de contact avec la coordonnatrice parentalité, nouveau poste créé par la Ville pour mieux articuler les actions de ses services et favoriser les échanges avec les parents d’élèves.

Renforcer le lien entre parents, école et animateurs

Ainsi, un questionnaire et des entretiens avec les divers services concernés, ainsi qu’un temps de concertation et de débat avec les parents d’élèves élus des groupes scolaires de la ville, ont souligné les améliorations apportées à la coordination entre les actions menées, mais aussi un travail à mener sur les modes et supports de communication avec les parents d’élèves, qui ne connaissent pas encore assez bien les dispositifs existants.

SPORT_RAID FAMILLE_CANOE
Le raid famille a rassemblé plus de 100 écoliers et leurs parents pour une journée de sport au centre nautique municipal en 2016

La priorité est donc de renforcer le lien entre les parents, l’école et les animateurs de la Ville, mais aussi entre eux, comme lors des inscriptions aux divers dispositifs péri et extra scolaires, de sorties organisées avec les familles, du Noël de l’accueil de loisirs périscolaire (ALP), des kermesses et autres lotos des écoles, des ateliers « parentalité » du CCAS à l’espace Muhammad-Yunus ou de temps conviviaux, comme le raid famille, qui a rassemblé plus de 100 écoliers et leurs parents pour une journée de sport au centre nautique municipal, le 12 juin 2016, ou les cafés des parents pour suivre les dispositifs périscolaires.

En 2016-2017, le diagnostic parentalité sera étendu à tous les acteurs impliqués sur le territoire, notamment auprès du Conseil départemental de l’Hérault et des associations locales.

Les cafés des parents enrichissent les dispositifs périscolaires

Mis en place en 2015 par les équipes d’animation de la Ville, avant chaque période de vacances et dans toutes les écoles, les cafés des parents proposent des temps conviviaux pour suivre tout au long de l’année l’évolution des dispositifs périscolaires et les améliorer.

Moments de rencontres, d’échanges, d’informations et de discussions, ils permettent d’exposer les animations proposées aux enfants et les résultats des ateliers, mais aussi  de présenter les activités à venir.

EDUCATION_TAP_ECOLE_TERRES_BLANCHES
Organisation des temps d’activités périscolaires (TAP) à l’école Terres Blanches

Éducation, pédagogie, amélioration des dispositifs, meilleure prise en compte des besoins matériels ou logistiques, tous les sujets peuvent être débattus librement pour affiner l’organisation des temps d’activités périscolaires (TAP) avec les parents, qui sont véritablement invités à participer aux animations pédagogiques, pour faire partager leurs compétences aux enfants comme aux animateurs et associés au choix de leurs thématiques.

Les cafés des parents ont progressivement attiré de plus en plus de participants pour finalement rencontrer un beau succès, qui a permis de renforcer les liens avec les équipes d’animateurs de la Ville. Ils bénéficient de la forte implication des parents d’élèves élus au sein des conseils d’école, qui proposent désormais leur propre stand pour accueillir et informer les familles.

Les parents d’élèves, partenaires du projet éducatif

La Ville a pleinement associé les parents d’élèves pour réussir la mise en place des nouveaux rythmes éducatifs, mais aussi pour améliorer continuellement les services et les dispositifs d’accompagnement à la scolarité établis en concertation avec les élus, les représentants des collectivités et tous les partenaires de la communauté éducative. Avant la rentrée 2013, ils ont participé aux 7 réunions pour définir l’organisation des horaires, des services et des activités péri-éducatives, avec les élus, l’inspecteur de l’éducation nationale de la circonscription Frontignan littoral, les directeurs d’école, les enseignants, les agents municipaux concernés, les représentants des co-financeurs (Etat, CAF, Conseil général, Communauté d’agglomération du Bassin de Thau) et les associations impliquées dans un projet éducatif totalement partagé. Depuis, ils suivent au plus près l’évolution du dispositif, lors de comités trimestriels dans chaque école et à l’échelle de la ville.

Ils participent aux comités de suivi créés pour affiner le projet éducatif territorial

Le projet éducatif territorial (PEDT)

Etabli à l’initiative de la Ville, le projet éducatif territorial (PEDT) mobilise les ressources et compétences de tous les acteurs qui interviennent dans le domaine de l’éducation, pour proposer à chaque enfant un parcours cohérent et de qualité pendant, mais aussi avant et après l’école.

Il structure un partenariat durable avec l’Education nationale, la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) et la Caisse d’allocation familiale (CAF) pour coordonner les actions avec les enseignants, les parents d’élèves et les fédérations dédiées à la jeunesse. Il est également construit en cohérence avec le contrat enfance jeunesse (CEJ), contrat d’objectifs et de co-financement conclu pour 4 ans entre la Ville et la CAF, afin de soutenir le développement des équipements et des services d’accueil des jeunes jusqu’à 18 ans.

Signé en 2013, lors de la nouvelle organisation du temps scolaire dans les écoles primaires de Frontignan la Peyrade, pour une durée de trois ans, il est aujourd’hui en phase d’évaluation, pour préparer un nouveau PEDT.