Protéger l’étang de Thau, l’économie locale et la consommation humaine

Alors qu’un peu  partout en France de plus en plus de communes ont commencé à désinfecter l’espace public à l’aide de produits détergents ou javellisés, le préfet de l’Hérault, par la voix du sous-préfet au littoral a adressé un message aux communes du Syndicat mixte du bassin de Thau afin qu’elles ne prennent surtout pas de telles mesures.

En effet, outre que cette action n’a pas d’effet sur la propagation du virus, objectif essentiel à ce stade de l’épidémie, elle demanderait d’être répétée quotidiennement, alors que le confinement est la priorité. Mais surtout la diffusion de tels produits polluerait les sols et les eaux qui se déversent dans l’étang de Thau et impacterait lourdement la production conchylicole et la pêche, déjà très durement touchées par la crise en cours, et destinées à la consommation humaine.