La Ville prépare ses plages pour la saison

Après les tempêtes hivernales qui n’ont pas épargné le littoral ces derniers mois, la Ville a lancé le 17 avril, sa campagne annuelle de nettoyage de ses 7km de plage.

Avec le retour du soleil printanier, les agents des services techniques de la Ville sont à l’œuvre sur les plages, afin de procéder à l’enlèvement des galets et autres laisses de mer déposés sur le sable durant l’hiver.

L’opération consiste essentiellement à extraire les galets pour retrouver des plages de sable, grâce notamment à l’action d’une cribleuse suivie d’une benne attelée à un tracteur. Afin d’augmenter le nombre de rotation, une benne de 10 tonnes, spécialement conçue pour l’opération, est mise en service.

Priorité aux secteurs fréquentés pendant ces vacances

Alors que l’intervention s’effectuera naturellement sur l’ensemble des secteurs, les agents interviennent en priorité sur ceux susceptibles d’être particulièrement fréquentés à l’occasion des vacances de printemps, comme ceux de la Bergerie et de l’Entrée où campings et restaurants de plage accueillent déjà de nombreux touristes. À l’opération de criblage des plus classique à laquelle s’ajoute cette année l’enlèvement des vélelles desséchées, échouées en nombre la semaine dernière.

Une fois cette préparation achevée, l’entretien estival sera effectué quotidiennement, de juin à septembre, à l’ordre d’une seconde cribleuse qui effectuera un tamisage plus prononcé du sable.

De son côté, dans le secteur des Aresquiers, c’est Sète Agglo qui lancera dès la semaine prochaine une opération de restauration du soubassement de galets, retroussé par la tempête, au droit de l’ancien parking. Sur le parking St-Eugène après un premier comblement d’ornières cette semaine, les travaux reprendront fin mai avec également la création de « puits perdus » à côté des 2 nouvelles douches.

Depuis janvier 2018, l’entretien des plages à Frontignan c’est :

  • + de 400 heures pour désensabler les différents accès et mail piétons et retirer les algues.
  • 160 heures à la pelle mécanique (13 tonnes) pour retirer les gros rochers et refaire les passages d’un épi à l’autre pour les engins de nettoyage.
  • 10 accès plages nettoyés