« Le salon de Jean » vous ouvre ses portes !

Avec cette exposition hommage à Jean Valette, historien, collectionneur et amoureux de Frontignan… le musée se replonge dans sa propre histoire, entre patrimoine et arts plastiques.  

Le musée municipal, classé musée de France qui a rouvert ses portes en 2016, après d’importants travaux, est situé dans l’ancienne chapelle des pénitents blancs (1642) adossée aux remparts de la ville et dont le fronton est classé au titre des Monuments historiques.

On peut y découvrir ou redécouvrir, gratuitement, une scénographie, articulée autour de 4 espaces principaux dédiés à l’histoire locale : les objets issus des fouilles archéologiques sous-marines menées aux Aresquiers, la vigne et le vin, le salin et la tradition des joutes.

Le musée municipal dévoile un passionnant parcours thématique qui, d’objet en objet, raconte la longue aventure humaine, historique et sociale de la ville de Frontignan, et surtout celles des femmes et des hommes qui l’ont peuplés et enrichis.

Après la fermeture hivernale, le musée de Frontignan la Peyrade rouvre ses portes le 6 avril autour d’une exposition hommage à l’historien local Jean Valette décédé en décembre 2018.

Le salon de Jean | Exposition temporaire du 6 avril au 2 novembre 2019.

La Ville rend hommage à Jean Valette (1934 – 2018) dont la vie fut étroitement liée au musée. En effet, avec ses complices férus d’histoire locale, il est à l’origine de la création du musée de la ville, à l’intérieur de la chapelle des Pénitents, qui sera inauguré en 1974.

Devenu responsable de ce musée, dans les années 80, il a l’idée de créer des salons d’artistes afin d’animer la fréquentation du musée en valorisant les artistes régionaux. Au cours de ces expositions, il accueille ainsi près de 500 artistes (Georges d’Acunto, Raymond Attanasio, Véronique Agostini, Dominique Lassalvy, Jean Arène, Gabriel Couderc, Adrien Seguin, Hervé Di Rosa, Pierre François…)

Amoureux de sa ville dès son plus jeune âge, passionné de cinéma et d’histoire locale, il a également écrit pas moins de dix-sept ouvrages historiques dont, avec André Cablat, Maurice Nougaret, la petite encyclopédie de Frontignan la Peyrade.