Terres Blanches

🔎 Temps d’histoires !

En 1657, les Capucins, qui soignaient les pauvres à l’Hôpital Saint-Jacques (rue de l’Hôpital Vieux), construisent un nouveau bâtiment en dehors de la ville.

Cette propriété, dont il subsiste la chapelle, s’étendait le long de l’actuelle avenue Frédéric-Mistral, au-delà de laquelle l’urbanisation va se développer au XXe siècle.

Dès 1935, l’école privée Sainte-Thérèse s’y s’installe (elle déménage rue de l’Hospice en 1960).

En 1945, 50 maisons d’Etat sont construites pour les victimes du bombardement du 25 juin 1944. Le quartier s’étend, d’abord avec des logements pour les employés de la Mobil, en même temps que les services avec l’école des Terres Blanches (1968), la poste (1976), la maison de retraite Saint-Jacques (1979), la crèche Félicie-Ametller (1983), le CinéMistral (1998), les commerces et la Maison de la solidarité (2001).

CDQ Terres Blanches ECOLE
Rentrée scolaire | École maternelle les Terres Blanches

🔆 La solidarité pour identité

  • 2 500 habitants
  • 2 Ă©coles
  • 1 collège
  • 1 crèche
  • 1 maison de retraite
  • 1 bureau de poste
  • 1 cinĂ©ma
  • 1 square
  • 9 commerces

CONSEIL_QUARTIER_TERRES_BLANCHES_2018đź“š Le bureau

  • PrĂ©sidente | Martine Meillan
  • Membres | Geneviève Duroux-Bernad, Jean-Marc Subra, Michel Palacio, Jean-Louis Siriotis
  • Élue RĂ©fĂ©rente | Sabine SchĂĽrmann

đź‘Ą Les membres du conseil

  • Germain Garcia
  • Jean-Pierre Guillamon
  • Josette Charles
  • Suzanne Dabboue
  • Corinne Cosseron
  • Frederic Cosseron
  • Myriam Stitou

đź“· Le quartier en image