Lido de Frontignan : la Ville veille

Sur le lido et en mer, qu’il soit naturel ou industriel, le risque est très présent. La Ville, très attachée à la préservation de ces espaces naturels, est encore intervenue tout récemment.

La tempête tardive du 12 juin dernier a en effet modifié le profil du cordon littoral dans le secteur de l’Entrée. La ganivelle d’arrière-plage, dans le cadre des travaux de préservation du lido menés par l’agglo, n’avait malheureusement pas encore été posée. Ce sera chose faite dès la semaine du 22 juin.

Rappelons qu’une dune de protection a été recréée dans le cadre de ces importants travaux en 2 grandes phases, et que les ganivelles servent à la fixer pour qu’elle puisse jouer son rôle lors de coups de mer et tempêtes. Du sable, prélevé du côté de l’Espiguette qui, elle, s’ensable, a été amené pour compléter les plages après avoir été analysé pour garantir qu’il est sain. Un sable fin, encore un peu gris, mais qui va au fil du temps prendre la couleur que nous lui connaissons, comme du côté des Aresquiers, où il a été amené il y a quelques années déjà.

La veille, c’est une nouvelle fuite sur l’émissaire en mer des rejets de la STEP de Sète que la Ville signalait à l’agglo. Dès après la tempête qui a suivi, la fuite a été réparée. Des prélèvements d’eau ont été réalisés sur plusieurs jours, tandis que la Ville interdisait la baignade sur le secteur, conformément à la demande de l’agence régionale de santé/ ARS. Tous ont indiqués une bonne qualité de l’eau.

Pour la Ville, cet incident confirme le nécessaire suivi précis et très régulier de cet équipement défectueux et vieillissant, tant qu’il n’est pas remplacé par une solution sûre et adaptée.