Le droit aux savoirs, à la compréhension et à l’épanouissement de tous les enfants

Avec près d’un tiers du budget et du personnel communal consacré à l’éducation, la Ville s’attache à garantir à tous les enfants les mêmes opportunités pour bien grandir.

Pour assurer une école ouverte sur le monde, où l’on apprend la confiance en soi et le respect des autres, quels que soient sa condition, son origine ou ses particularités, la Ville propose des contenus et des dispositifs complémentaires à ceux de l’Éducation nationale, inscrit dans son projet éducatif de territoire/ PEDT.

Ainsi, tous les enfants bénéficient d’activités sportives, culturelles et citoyennes à l’école, en temps de classe comme de l’accueil de loisirs périscolaire/ ALP. Dans le cadre du retour à la semaine de 4 jours, la Ville s’est inscrite dans le Plan mercredi pour poursuivre le travail mis en place avec les enfants dans les thématiques Arts et culture, Développement durable et Sport et santé. Cette année scolaire, des ateliers hebdomadaires d’éducation à l’activité physique et la nutrition leur seront notamment proposés. Pour accueillir ces activités, chaque école dispose d’un local. Pour celle des Crozes, la maison des jardiniers, vestige de l’histoire agricole du quartier, a été restaurée et aménagée dans le cadre d’un chantier d’insertion et résonne des jeux d’enfants depuis le printemps.

Sans oublier que tous peuvent aussi participer aux études surveillées dispensées par les enseignants et les animateurs municipaux diplômés et que tous les enfants de CM2 sont formés, en théorie et en pratique, à la prévention routière par la police municipale.

Le lien parents/enfants est également au cœur de la politique éducative de la Ville.

Avec la Caf et la Ville de Sète, elle a mis en place un réseau parentalité ainsi qu’une lettre trimestrielle d’information, destinée aux parents comme aux professionnels, pour mieux partager ressources et informations. Des temps d’accueil parents/enfants permettent aussi de se retrouver, au LAEP Jardin de Mathieu et à l’espace de vie sociale Albert-Calmette, ouvert cette année et qui propose également un point écoute et d*es ateliers créatifs à vivre ensemble.

Côté travaux, le plan Clim, annoncé par le maire début juillet et qui va se déployer sur l’ensemble des écoles maternelles au cours de l’année scolaire, a démarré aux Lavandins, où les 4 dortoirs sont désormais climatisés. Dans ce même groupe scolaire, mais côté élémentaire, le toit a été équipé de panneaux photovoltaïques par la coopérative Thau énergies citoyennes, avec la Ville, et la production d’électricité solaire, que les élèves pourront étudier et suivre en temps réel, sera bientôt effective. Dans les 4 restaurants scolaires, ainsi qu’au centre de loisirs les Mouettes et dans les crèches, les équipements nécessaires à la nouvelle liaison froide ont été réalisés.

L’espace famille, plateforme en ligne pour réserver et payer les activités et repas des enfants ouverte en août dernier par la Ville, est déjà utilisé par près de 70% des familles. Cet outil, qui répond aux nouveaux usages et modes de vie, sera amélioré encore cette année avec la mise en place du prélèvement automatique.

Si le numérique répond à des besoins pratiques, il offre aussi des moyens pour mieux prévoir. Ainsi, la Ville a décidé de s’équiper d’un logiciel pour mieux tracer les contours de la carte scolaire. Cet hiver, la Ville a su convaincre l’Éducation nationale de ne pas fermer 2 classes pour cette rentrée. Avec ce nouvel outil, elle pourra mieux anticiper encore, toujours dans le but de minimiser les distances à parcourir pour les familles, d’éviter les classes surchargées et de maintenir les équilibres entre les différentes écoles.