Frontignan la Peyrade emploie les grands moyens pour soutenir la culture et la rendre accessible à tous

Dans un contexte de crise inédite, sanitaire bien sûr mais également économique et sociale, qui touche particulièrement le monde de la culture et ceux qui la font vivre, la Ville de Frontignan la Peyrade met le paquet pour proposer une série de rendez-vous culturels et artistiques ouverts à tous.

« C‘est une volonté de la commune que de promouvoir la culture, La ville est ouverte, c’est la première à proposer de telles manifestations », a récemment déclaré Michel Arrouy, maire de Frontignan la Peyrade, à l’occasion de l’accueil de la Cie Akoréacro et son chapiteau de cirque à La Peyarde.

Une volonté mise en œuvre par la Ville depuis le début de la pandémie et du confinement avec notamment le maintien d’expositions, qui ont reçu depuis cet été plus de 2 000 visiteurs, de séances de cinéma en plein air, qui ont réuni environ 1 500 spectateurs ou encore de la 23e édition du Festival international du roman noir/FIRN, totalement revisitée et adaptée à la situation mais aussi la création d’évènements numériques comme pour la fête de la musique.

Une volonté qui s’affirme en cette rentrée avec de nombreux et variés rendez-vous culturels. Permettant à la fois de soutenir le secteur, en crise, mais aussi de proposer au plus large nombre de créer, imaginer, rêver, se réinventer, se projeter, s’interroger et s’exprimer à travers une multitude de disciplines. En ce sens, la Ville de Frontignan la Peyrade a aussi pris des dispositions particulières telles que l’achat de places de spectacle ou la mise en place de tarifs réduits pour rendre ces rendez-vous accessibles à tous.

Ainsi, danse, cinéma, musique, spectacles et autres expositions sont bien dans le carquois de cette programmation culturelle, avec une attention particulière accordée aux arts de rue qui se révélait dès cette semaine avec le spectacle de cirque Dans ton cœur de la compagnie Akoréacro « ce partenariat avec la scène nationale est très important pour ces actions culturelles et le cirque est une porte d’entrée de la culture importante », a dit Valérie  Maillard, maire adjointe déléguée à la culture, au patrimoine et à l’égalité hommes/femmes.

Prochainement démarrera une série de rencontres entre artistes et riverains et d’intervention dans l’espace public…

Et parce que la culture s’apprend et s’enseigne une série d’ateliers en lien avec cette programmation est proposée au jeunes publics.