Le Firn source d’insertion pour les jeunes locaux

C’est grâce à un partenariat noué depuis une dizaine d’années entre la Ville de Frontignan la Peyrade, la Mission locale d’insertion/MLI du Bassin de Thau et l’association Cultures urbaines sans frontière/CUSF, que des jeunes frontignanais prennent chaque année part au Festival international du roman noir en réalisant des chantiers de création de décors.

C’est au sein des Chai Botta, que Fabien et Leïla, responsables du CUSF, accueillent, 7 jeunes frontignanais venus réaliser une partie des décors du Festival international du roman noir/FIRN. Un chantier qui dure d’un mois.

« C’est un moyen pour que les jeunes locaux s’investissent et se saisissent de ce festival qui est aussi le leur », détaille Fabien.

« Ce sont des jeunes qui sont intéressés par les métiers du spectacle ou cherchent à se repositionner dans leur parcours professionnel ou scolaire. Par l’intermédiaire de perceuses, pinceaux et autres outils on les aides à créer leur projet », explique Leïla.