L’éducation pour tous

Dans sa tournée de rentrée scolaire, le maire a fait escale vendredi à l’Institut médico-éducatif/IME Les Hirondelles. L’occasion de rappeler le travail commun avec la Ville pour accompagner ces enfants extraordinaires.

Après avoir visité écoles et collèges lors de cette rentrée, le maire, accompagné de la conseillère municipale, déléguée au handicap, s’est ainsi rendu ce vendredi à l’IME Les Hirondelles. Géré par l’UNAPEI 34*, cet institut médico-éducatif, basé dans le quartier de La Peyrade, accompagne une quarantaine d’enfants, déficients intellectuels et autistes, âgés de 6 à 21 ans.

Répartis par petits groupes, dans différentes salles ou espaces extérieurs, en fonction de leurs besoins et compétences, leur sont enseignés  les prérequis aux apprentissages, la lecture, la numération ainsi que le pré-professionnel par le biais de 4 ateliers adaptés à chacun : menuiserie, cuisine, espaces verts, couture.

Parmi les enseignements dispensés, les enfants suivent  aussi des cours d’éducation sportive toutes les semaines à la salle de sport Roger-Arnaud. Au programme : des parcours de motricité et l’apprentissage d’un sport collectif, en l’occurrence cette année, le hand ball, une pratique qui développe la solidarité et la bienveillance entre chacun.« Avec de nombreux lieux où les enfants, qui souffrent de pathologies différentes, peuvent s’isoler. Certains enfants suivent un enseignement ici et d’autres peuvent partager leur temps entre l’IME et l’école » précise Emmanuel Bergeat, directeur de l’institut. Et d’ajouter :  « notre leitmotiv est l’éducation positive et cela passe par la scolarité inclusive, l’accompagnement pour tous et le développementr des partenariats pour obtenir toutes les compétences possibles : techniques, logistiques, pédagogiques. On part toujours de l’intérêt et des compétences de l’enfant. »

Pour favoriser cette inclusion, des agents municipaux ont suivi des formations au handicap prodiguées par l’UNAPEI 34. 60 personnes on été formées depuis 2016 et d’autres sont à venir.

Un petit groupe de 5 enfants réalise des pizzas, « grâce à un chaînage visuel pour  suivre la recette. Chaque étape de la fabrication est ainsi visualisée par des pictogrammes et accompagnée par un minutage, cela permet ainsi à ces enfants d’avoir des repères. Très prochainement une formule table d’hôtes sera aussi proposée pour continuer notre philosophie d’ouverture sur l’extérieur » explique le directeur.

Dans le cadre du jumelage entre la ville de Frontignan et M’Diq, l’un des axes prioritaires de travail est la question du handicap et de l’inclusion. Ainsi l’Unapei et le Centre des espaces du nord pour le développement/ Cendep, ( association jumelle des MédiTerriennes , qui soutient un centre d’accueil d’enfants handicapés)ont mis en place un projet de correspondance entre enfants, autour du dessin et de la photo, intitulé «  je présente ma ville ». Des formations professionnelles entre établissements autour du handicap sont également en projet. Des actions et des collaborations qui visent à « changer le regard ».