Développement durable : Place au solaire !

Afin d’inscrire le territoire dans un avenir durable et de passer d’une industrie polluante à une industrie propre, la Ville a décidé de créer un parc photovoltaïque sur une partie de l’ancienne décharge des Près Saint- Martin. Une réunion publique d’information était organisée ce mercredi 17 juillet à la salle Voltaire.

Animée par le lauréat de l’appel à projet lancé par la Ville, Reden Solar, pionner français du photovoltaïque a donc présenté à une vingtaine de personnes, le projet de parc photovoltaïque. Sur une surface totale de près de 7 hectares, il sera composé de 410 tables de 28 modules monocristallins chacune (fabriqués directement par Reden Solar), pour une production annuelle de 7236 MWh, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 8 300 habitants. Le parc de production d’énergie d’origine solaire photovoltaïque sera connecté au poste de Balaruc-les-Bains, le plus proche, à environ 3,6 km du site.

Les transformateurs et postes de livraison seront habillés, de bois, pour s’intégrer au mieux dans le paysage et présenter le moins d’impact visuel. Aucun terrassements ni fondations ne seront réalisés sur le site. La structure sera composée de tables qui reposeront sur des poutres en béton utilisées comme lest. Un espace végétalisé sera mis en place le long du chemin piétonnier qui contourne le site.

Après avoir déposé en octobre le permis, l’enquête publique démarrera en septembre prochain, les travaux devraient commencer cette année, pour une mise en service du parc prévue pour 2020.

 

Un comité de suivi du projet été mis en place et comprend des membres de la collectivité, du milieu associatif local et de Reden Solar. Il a pour objectif de  proposer, discuter et valider les choix retenus pour les actions pédagogiques et de communication de la société d’exploitation sur le plan local : animations d’évènements festifs autour du sport et de l’énergie, des formations qualifiantes sur les métiers du photovoltaïque ainsi que des visites scolaires pour sensibiliser les plus jeunes.

 

 

Le coût du parc, estimé à 4 M €, sera financé par l’appel à un financement participatif, la mobilisation de fonds propres et un recours adapté à l’emprunt. Le loyer annuel versé par la société à la Ville est fixé à 13.800 € de part fixe, et 15% du chiffre d’affaires généré par l’exploitation du parc en part variable, soit une somme estimée à 82 000 € par an. Le bail  a été fixé sur une durée de 25 ans.

Un projet qui s’inscrit dans la politique ambitieuse de développement d’équipements éco responsables menée depuis longtemps par la Ville. Ainsi, dès 2008, elle envisageait de réorienter la destination de l’ancienne décharge des près Saint-Martin, fermée en 1995 et réhabilitée en 2006, vers la mise en place d’un parc photovoltaïque et saisissait le préfet d’une première demande d’avis en 2010.

 

➡️Cliquez ici pour en savoir + et consulter le diaporama ⬅️

➡️ de présentation du projet ⬅️