Covid-19 : Un dispositif pour les personnes en situation de handicap mis en place avec l’Unapei 34

En partenariat avec la Ville, l’union des associations de parents de personnes handicapées mentales/Unapei 34 a mis en place à Frontignan un lieu d’accueil spécifiquement dédié aux personnes en situation de handicap du bassin de Thau en cas de suspicions de Covid-19.

C’est dans un bâtiment de l’Unapei situé sur la commune, inoccupé et destiné à la vente, que huit chambres équipées de lits médicalisés ont été mises en place autour d’espaces de vie communs afin d’accueillir toutes personnes porteuses de handicap qui pourrait être porteuse du Covid-19.

Si, à ce jour, aucun cas d’infection par le virus n’a été constaté par l’association parmi ses bénéficiaires et autres personnes handicapées mentales du bassin de Thau, sept de ces chambres sont destinées aux éventuels cas de Covid-19 parmi les personnes suivies par l’Unapei sur le bassin de Thau, et une est mise à disposition de personnes vivant hors du circuit de l’association.

Les agents de la Ville ont aidé le personnel de l’association à déménager, nettoyer et réaménager les lieux en bonne et due forme. « Une aide très précieuse puisque tout a été réglé en une demi journée lorsque cela nous aurait pris plusieurs jours sans l’aide des agents municipaux », a confié Olivier Pradel, directeur de l’Institut médico-éducatif/IME des Hirondelles, qui accueille des enfants et adolescents handicapés atteints de déficience intellectuelle à Frontignan.

L’entourage de l’IME a également contribué à « l’effort de guerre » puisqu’après avoir réalisé une série de masques en tissu pour leur utilisation personnelle, parents et personnels en ont offert une soixantaine aux commerçants de la commune, distribués par les agents de la Ville.