Coup de jeune sur le PIJ !

Alors que l’offre du service jeunesse s’élargit désormais aux jeunes jusqu’à 30 ans, le point info jeunes/PIJ est entièrement réaménagé avec la création d’un vaste espace, lumineux, connecté, convivial et confortable.

Rattaché à la direction éducation/parentalité, le service jeunesse reçoit plus de 550 jeunes frontignanais.es chaque année, au point info jeunes/PIJ, situé au rez-de-chaussée de la maison Voltaire dans le parc Victor-Hugo, et à l’espace kifo, avenue des Carrières.

Au-delà de l’offre de loisirs proposée tout au long de l’année (périodes scolaires et vacances), le service jeunesse accompagne les projets des jeunes dans tous les domaines (emploi, formation, logement, santé, mobilité…). Cette année, à l’occasion du renouvellement du label national Info jeunes, la municipalité a décidé d’élargir son offre d’accueil, d’animations et d’accompagnement jusqu’à 30 ans. Ainsi, désormais, chaque jeune âgé de 10 à 30 ans peut désormais être accompagné par le service jeunesse et s’inscrire, pour 5 € annuels, aux dispositifs Kifo.

Afin d’améliorer l’accueil des jeunes au PIJ, la Ville a réaménagé le lieu en y créant un vaste espace d’échanges et de travail, plus convivial et plus fonctionnel, où ils pourront se retrouver, coproduire et être accompagnés, individuellement ou collectivement, dans de meilleures conditions. Démarrés début janvier, les travaux devraient être terminés début février. Ils consistent, en abattant certaines cloisons, en la création d’une grande salle, mieux adaptée à l’accueil des jeunes, au renforcement des liens jeunes-parents et agents et à la mise en place de rendez-vous individuels et d’ateliers collectifs. Peinture, réfection des sols, électricité… une fois rénové, pour un budget de 15 000 €, ce nouvel espace sera équipé de mobilier et matériel (11 000 €), canapé, mange debout, Tv connectée, WI-FI public gratuit, ordinateur portable à disposition, abonnement aux supports du Centre d’Information et de Documentation pour les Jeunes/CIDJ en ligne…

« Par quantité d’animations et de dispositifs partenariaux, notre action vise à favoriser l’épanouissement de chaque jeune et à contribuer à lui donner les moyens de devenir autonome, responsable, citoyen et engagé. Ces changements sont d’autant plus nécessaires que la crise socio-sanitaire touche les jeunes de plein fouet aggravant la situation individuelle de bon nombre d’entre eux et faisant naître de nouveaux besoins, y compris en termes d’accompagnement. » Georges Moureaux, maire-adjoint délégué à la jeunesse et à l’égalité femmes/hommes