11 novembre : Commémoration de la Victoire et de la Paix

 

En raison de la crise sanitaire, la cérémonie du 11 novembre qui commémore la Victoire et la Paix et rend hommage aux Morts pour la France s’est déroulée à huis-clos, en présence de Michel Arrouy, maire de Frontignan la Peyrade et d’Emmanuelle Darmon, sous préfète du territoire.

 

 À 10h à La Peyrade, puis à 10h30 place Jean-Jaurès, ils ont déposé ensemble une gerbe sur chaque monument, puis Emmanuelle Darmon a lu le message ministériel tandis que Michel Arrouy a lu le message du monde combattant.

Signé le 11 novembre 1918 à 5h15, l’armistice marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale. Le cessez-le-feu est effectif à onze heures, entraînant, dans l’ensemble de la France, volées de cloches et sonneries de clairons, annonçant la fin d’une guerre qui a fait pour l’ensemble des belligérants près de 18,6 millions de morts (dont 8 millions de civils) et plus de 21 millions d’invalides et de mutilés.

En 1922, un monument élevé à la mémoire des enfants de Frontignan morts pour la France était inauguré place Jean-Jaurès. Près d’un siècle plus tard, et suite à la grande collecte organisée à l’occasion du centenaire 14-18, ce sont 50 nouveaux noms de victimes, nées ou habitants à Frontignan la Peyrade qui ont pu être identifiés. Une plaque rectificative a été apposée au monument en 2019 portant désormais à 181 le nombre de Frontignanais morts pour la France  pendant la Grande Guerre.